La « vision transversale ».

Un projet, des préliminaires à la réception des ouvrages, demande un fil conducteur. Il ne s’agit pas de scinder le processus d’élaboration du projet en sous-missions, confiées à des collaborateurs dressés à ne faire qui que de l’esquisse, qui que du permis d’urbanisme ou qui que du chantier… Il faut un pilote de projet qui va pouvoir être garant du résultat, que l’intention originelle, sans se perdre en chemin, à l’arrivée, devienne originale.

Notre premier souci est le respect de la demande : au dessus de tout, il y a un programme et un budget !

Ensuite, il faut composer avec les aspects urbanistiques, environnementaux, réglementaires.

Posted in z

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.